Je souhaite quitter mon entreprise

quitter son employeurVous souhaitez quitter votre entreprise, que faites-vous ?

En contradiction avec les mauvais chiffres de l’emploi un nombre croissant de salaries  souhaitent  quitter leur  entreprise,  plus de la moitié  va demander une rupture conventionnelle.

Alors c’est sur   lorsque c’est vous qui êtes à l’initiative de la rupture, votre employeur préfèrera  ce mode de rupture à un licenciement. Mais dans ce cas  même pas un tiers des employeurs accepteront de négocier et le votre fera partie du lot.

D’ailleurs une rupture conventionnelle  suppose le consentement des deux parties et lui n’est pas tenus d’accepter une rupture conventionnelle.

Mettez toutes les chances de votre coté

Même si vous avez des griefs, lors des entretiens prévus à cet effet , l’heure est à la négociation . Faites le point sur votre parcours , sur ce que vous avez apporté  à l’entreprise.

N’oubliez pas surtout de vous faire accompagner , par un élu ou par un Conseiller du salarié selon la taille de votre entreprise.

Votre employeur refuse la rupture conventionnelle.

Malheureusement de nombreux  salariés finissent par démissionner lorsque la situation se raidit et que  la négociation n’aboutit pas . Ils paraissent poussés par  l’impérieux souhait de ne plus remettre les pieds dans l’entreprise .

On entend souvent l’ argument suivant :  « si je retourne au travail , je suis certain (e) que l’on va me pousser à la faute  pour me licencier dans les plus mauvaises conditions ».

  • La première question qui est soulevée concerne  les droits au pôle emploi ?

Le salarié quittant volontairement son emploi ne peut  avoir droit aux allocations chômage. Il existe cependant des exceptions.
– La plus connue , le changement de résidence du conjoint,  en principe vous le suivez , le changement de résidence pour cause de mariage ou de PACS , ou alors vous êtes  mineur et suivez vos parents .

– Vos salaires ne vous sont pas versés  et lassé de réclamer et d’attendre vous finissez par démissionner. Vous avez pris le soin de lancer une procédure en référé et l’ordonnance du jugement vous aidera à faire valoir vos droits.
– Votre  démission est le résultat d’un acte susceptible d’être délictueux (harcèlement, violence  au travail …) vous en êtes la victime et vous avez porté plainte plainte  au pénal.
– Vous quittez  votre employeur   et vous êtes  en contrat d’avenir par exemple , ou parce que on vous a fait la proposition d’un   CDD de 6 mois minimum, ou un CDI ou encore pour une action de formation qualifiante au sens de l’article L6314-1 du Code du travail.

Tout travailleur engagé dans la vie active ou toute personne qui s’y engage a droit à l’information, à l’orientation et à la qualification professionnelles et doit pouvoir suivre, à son initiative, une formation lui permettant, quel que soit son statut, de progresser au cours de sa vie professionnelle d’au moins un niveau en acquérant une qualification correspondant aux besoins de l’économie prévisibles à court ou moyen terme .


fleche bleu cileSouvenez vous  :

Rapprochez vous toujours du Pôle emploi pour expliquer votre situation, si vous êtes dans une situation qui n’ouvre pas droit aux allocations chômage, vous pouvez toujours  demander un réexamen de votre  situation après 121 jours              (4 mois) de chômage .

 

 pour en savoir plus , vous pouvez également lire l’article  sous ce lien ..

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Recevez par mail les textes de base de l'article, votre adresse mail reste confidentielle et ne sera jamais partagée ou revendue

* Merci d'indiquer votre mail

Laisser un commentaire